Serapis Bey

emprunté sur le site http://www.energie-cristal.com

Cette semaine, au moment de demander un message pour vous, c’est à nouveau Sérapis Bey qui s’est présenté. Je suis ravie de ce contact qui est facile pour moi à comprendre et à vous transmettre. Enfin, je le croyais … Parce que cette semaine, finalement ce n’était pas si simple. Sérapis a commencé à me dicter un exercice auquel je n’ai rien compris, jusqu’à ce que je lui dise STOP et qu’il reprenne les choses d’une manière plus simple ! mais peut-être ai-je été simplement trop impatiente parce que je ne voyais pas où il voulait en venir. Pas simple de transmettre le message de Maîtres sans faire intervenir notre mental et notre ego. Allez encore une leçon pour moi !

Donc aujourd’hui Sérapis Bey nous parle de notre origine et d’un moyen de retrouver l’union avec notre divinité intérieure. Il existe un moyen simple, quand on comprend où il veut en venir !

« Je vous salue du fond des âges. Nous allons faire aujourd’hui un très léger retour en arrière vers le début de la Création et sur les choix que l’humanité a fait. Vous avez en effet décidé il y a bien longtemps de vous ouvrir à une dimension encore inconnue de l’Esprit Divin, à savoir la matérialité de la 3ème dimension. Cette vibration nouvelle vous a entraîné à vous différencier du Tout et à perdre cette merveilleuse connexion pour vous enfoncer de plus en plus dans la dualité yin-yang, homme-femme, au niveau horizontal, mais vous avez surtout expérimenté la dualité corps-esprit qui vous a énormément déstabilisé. Peu à peu, cette séparation a pris une telle ampleur à l’intérieur de vous que vous en avez oublié votre propre unité à la divinité et vous avez consommé la séparation. C’est pourquoi le chemin vous semble si long pour retrouver cette unité en vous.

Le temps est venu maintenant de consommer l’union avec votre propre divinité intérieure, de retrouver ce lien qui a toujours été présent et qui vous aidera à retrouver l’expérience des polarités avec joie et sérénité. Je vous propose un petit exercice pour illustrer ça simplement. Prenez deux chaises de votre maison, une chaise de cuisine, une chaise de bureau par exemple. Maintenant, observez-les. Asseyez-vous tour à tour sur chacune des deux chaises. Soyez attentifs à vos sensations, à ce que votre corps vous dit sur votre confort, les textures différentes, les hauteurs d’assise différentes ou la qualité du dossier. Notez bien les différences entre chacune de ces deux chaises. Maintenant, recherchez ce qui les rend semblables. Elles servent à vous asseoir, à reposer votre corps, à vous permettre des activités qui ne se font pas debout, à soulager votre dos, etc… Vous êtes dans la dimension horizontale. C’est ce que vous faites toute votre vie durant. Maintenant, qu’est-ce qui vous empêche foncièrement d’utiliser la chaise de bureau à la cuisine et celle de la cuisine au bureau ? l’harmonie de la pièce, le confort de la chaise de bureau pour travailler, le nettoyage facile de la chaise de cuisine. Mais pourtant, une chaise est une chaise. Remerciez-vous la chaise de prendre soin de votre dos et de votre derrière ? – Pause

Chiase ou moyen de se rapprocher ?

La chaise, un moyen de se rapprocher ?

– Pourrais-tu proposer un autre exercice, je ne comprends pas celui-là et je ne crois pas bien le retranscrire. Excuse-moi.

Reprenons. Deux chaises, un schéma. Nous avons en nous des certitudes sur la place et la fonction des choses. C’est l’horizontalité. La double polarité de la vie nous enseigne cela. Mais en commençant à changer la place et la fonction des objets, nous entrons dans une dimension créatrice. Remercier les objets est une première possibilité. Changer leur fonction en est une autre. Les transformer en devient une troisième. Ainsi créons-nous l’ouverture à notre dimension spirituelle, à notre verticalité. Cela ne passe pas forcément par la prière ou la méditation pendant des heures, non. C’est accepter la possibilité de devenir créateur de votre propre réalité à chaque instant de votre vie. Jouez avec la dualité, explorez les polarités, en gardant votre esprit ouvert à la Création que vous jouez. Observez vos enfants lorsqu’ils jouent. Ils sont maîtres dans l’art de créer un nouveau monde. Alors expérimentez et amusez-vous ! Vous êtes là pour ça.

– Merci, là c’est limpide !

Petite sœur, tu es impatiente d’avoir le résultat parfois… patience est mère des vertus dîtes-vous ! Allez et jouez ! Votre vie s’enrichira ! Namaste. »

Et bien voilà ! finalement, la solution c’est de devenir créateur, mais en prenant bien conscience que chaque geste du quotidien peut être créateur. Reprenons notre place dans ce monde mes amis, pour le rendre plus beau et plus divin !

Princesse en devenir

Et que la Lumière nous accompagne pas à pas !