Pourquoi ? C’est la question de ma vie !

Pourquoi vit-on, pourquoi Dieu existe ? Pourquoi nous a-t-il créé ? Pourquoi est-ce qu’il y a des gens qui souffrent et d’autres non ? Pourquoi est-ce qu’il y a des guerres ? etc., etc…

Ce sont les questions qui ont bercé mon enfance… A l’adolescence, j’ai commencé à me demander pourquoi je souffrais moi, pourquoi j’avais dû naître dans cette situation différente, dont je me serais bien passée ! Pourquoi est-ce que je ne méritais pas de vivre dans une famille normale ? Pourquoi mes relations aux autres étaient difficiles ?

Très jeune j’ai appris ce qu’était la réincarnation. On m’a expliqué que notre âme voyageait de corps en corps pour apprendre, et s’améliorer. Quel beau programme ! Mais grâce à cette explication, j’ai commencé à comprendre pourquoi certaines choses semblaient si injustes. Et finalement cette explication était la plus logique pour moi. De vie en vie, nous expérimentions, et la loi karmique nous guidait pour nous apprendre au fur et à mesure des vies à faire les bons choix.

Un jour nous faisons souffrir, le lendemain nous expérimentons la même souffrance pour apprendre. Quand nous nous retrouvons à nouveau dans la 1ère situation, nous pouvons faire un autre choix, en connaissance de cause. Pour prendre un exemple basique, voleur une vie, dépouillé la vie suivante, quand nous revenons, nous y réfléchirons à deux fois avant de voler, ou alors l’interdiction aura une autre résonnance en nous et nous ne passerons plus à l’acte ! Bien sûr je schématise !

Je comprenais mieux mes souffrances. Elles avaient un sens. J’ai toujours eu besoin de comprendre le pourquoi du comment et cette théorie me satisfaisait pleinement.
Mais savoir tout cela est-il suffisant pour supporter ce qui arrive ? Cela veut-il dire que nous devons accepter de subir une situation quelle qu’elle soit parce que de toute façon, si cela arrive c’est que nous l’avons mérité ? Et devons-nous tout apprendre, devons-nous tout tester ? Faut-il descendre dans les méandres du mal pour atteindre le bien ? et quelle est la finalité de tout cela ? Y a-t-il un moment où nous pouvons sortir de ce cycle ? Je me suis posé toutes ces questions.

En réalité, en tant qu’âme incarnée, nous sommes soumis au karma, oui, c’est une loi d’équilibre, comme tout ce qui régit la vie sur Terre. Réfléchir à tout cela me fait penser aux expériences menées par Fabien Maman au CNRS il y a plus de 30 ans : il a étudié l’influence des sons sur les cellules.

Il menait ses expériences sur des cellules saines et sur des cellules cancéreuses. Ce qui est intéressant, c’est qu’il a pris des photos Kirlian (pour photographier l’aura des cellules) à chaque expérience. Il soumettait donc les cellules à des sons de la gamme chromatique de manière progressive : très simplement, Do, puis ré puis mi, etc… Le résultat, c’est que les cellules cancéreuses ne supportent pas ce traitement et explosent avant la fin de la gamme. Les cellules saines par contre ne changent pas. Sur les photos Kirlian, on constate que leur aura augmente au fur et à mesure de la progression chromatique. Il explique cela très bien dans son livre « Le Tao du son ».


Oui c’est bien mais tu veux en venir où Céline au juste avec tes histoires de cellules ?

Je reprends le fil : le cycle sans fin des morts et des renaissances. Une cellule cancéreuse est une cellule qui a dévié de son programme d’origine et elle est devenue pathologique. Soumise à une montée en énergie, elle explose et redevient « poussière ». Une cellule saine, soumise à la montée en énergie se renforce, s’embellit. C’est ce que nous sommes venu apprendre, à illuminer la matière par nos actes, nos pensées, notre énergie à l’aimer.
Je me souviens d’une méditation où je me suis sentie liée à la Création par la rencontre avec un chêne magnifique et un chat sauvage. Je sentais le Cœur de la Création, représentée par les Règnes végétal et animal, s’élever vers le Cœur du Créateur. Et quand j’ai eu la sensation de toucher ce Cœur, j’ai ressenti qu’en réalité, le Cœur du Créateur était dans sa Création, que nous étions son Cœur. C’est l’Omega et l’Alpha qui se rejoignent et ne font qu’un!

Cette sensation d’unité a été furtive, et pourtant j’en garde un fort souvenir. Parce que je pense que si l’on garde ceci à la conscience, notre perspective de la vie change complètement. Nos actes et nos choix sont tournés vers l’abondance d’amour du Créateur, et non plus par la crainte du karma, et nos expériences en deviennent toujours positives car nous apprenons instantanément en les vivant dans l’amour. Tout dépend du regard que nous portons dessus.

Maintenant, je me dis que même si le chemin semble encore long pour vivre cela chaque seconde de ma vie, l’envie est là. Et je continue à apprendre à aimer cette Création pour la voir plus lumineuse de jour en jour.

Et vous, vous en pensez quoi de la réincarnation?

Que la Lumière nous accompagne pas à pas !

Vous pouvez me suivre sur ma page Facebook en cliquant ici