Depuis que je travaille en libéral, il y a des mois plus faciles que d’autres ! Et parfois, ne pas avoir suffisamment de rentrées financières me fait tout remettre en question… Un jour de doute, j’ai entamé un dialogue avec mon corps, qui m’a mené à une réflexion inattendue : et si je m’occupais de mes rêves ? Je veux dire vraiment, pas seulement en me disant j’aimerais bien… et en attendant un miracle !

Cela a commencé à ce moment là de ma réflexion, je crois que mon corps m’a répondu, en tout cas, la partie de moi « qui sait » :

« Mon corps est malade, mais il me soigne ?

Je soigne ton esprit en te montrant où cela se situe.

– La chaleur humidité dans l’intestin (marque de ma maladie) , qu’est-ce que cela veut dire ?

Avoir le droit de faire, quelques soient les limites proposées, même dans un espace limité, tu as le droit d’agir. Accepte ton espace limité, ton corps.

– Mais comment puis-je faire entrer mon immensité dans cet espace limité?

Il ne s’agit pas de tout faire rentrer !

– Mais je ne veux plus être séparée !

Es-tu séparée de ton pied ? Tu peux sentir ce qu’il vit même s’il n’est pas tout toi. Si tu acceptes la séparation, ce n’est pas quelque chose d’injuste et ce n’est pas une raison pour rejeter ton corps.

– Je réalise qu’à un moment j’ai accepté que mon corps ne soit plus sous le contrôle de ma vie spirituelle. L’expression du masculin et du féminin en moi.

Faire l’expérience par le corps

– « Je te rends ton corps si tu me rends mon esprit »… c’est ce qui me vient. Cela me parle de la reconnaissance de tout ce que l’Esprit peut m’apporter en sa qualité d’Esprit, pour combler mon corps.

Cela passe par l’amour

– L’amour que je porte au corps et à l’esprit ?

Le lien.

– J’ai l’impression qu’il me manque quelque chose…

L’esprit: Tu es le corps qui te parles Ton esprit est ailleurs encore.

– Que faudrait-il pour que cette réalité change ?

Que tu le sois, le changement, la connexion. même professionnellement !

– Explique-moi s’il te plaît, je sens que je m’énerve là…

Tu attends toujours la solution des bras. Cela fonctionne autrement. Change de paradigme. Arrête de dorloter, Brûle !

– Heu, je brûle trop déjà… j’ai une maladie inflammatoire !

Par l’Esprit, pas par le feu. Tu es là pour réaliser tes rêves, pose la 1ère pierre.

– C’est pour cela que je me pose des questions sur la thérapie ? Le thérapeute, c’est « les bras » ?

Oui, c’est cela, le thérapeute soigne, soutient, encourage, ancien paradigme.

– Montre-moi le nouveau s’il te plaît ?

Le pouvoir de réaliser tes rêves. Quel est ton rêve ?

– Guérir.

Tu comprends l’impact si tu vis cette guérison de l’intérieur ?

– Oui, très différent de si je la reçois comme un cadeau. Concrètement, je fais comment ?

Tu contactes ton rêve et tu lui donnes corps.

– La rencontre d’amour entre l’esprit et la matière ?

Les retrouvailles. En suivant ta Source d’énergie et d’inspiration. Choisis tes rêves, pas ceux des autres, pas ceux de la société, pas ceux que l’on doit faire…

– Si je rêve d’être logée, nourrie, blanchie, choyée, dorlotée, aimée… c’est un rêve ?

Ne juge pas tes rêves !

– Comment puis-je provoquer la rencontre avec le rêve ?

Vis-le pour comprendre, imagine-le.

– Par exemple, mon rêve de Prince Charmant, j’y ai cru, puis j’ai cru que ce n’était pas un bon rêve, puis j’y ai cru à nouveau et j’ai eu tellement mal…

Tu étais dans tes blessures !

– Donc déblayer les blessures est une étape ? Cela veut dire que tout ce que j’ai vécu était là pour me mener au Prince Charmant, donc à mon rêve ?

Avec l’ancien paradigme, vécu dans le corps pour comprendre, ce qui nécessite après coup un thérapeute.

– Mais on fonctionne tous encore comme ça, donc on a besoin… ah oui, je sens en le disant que ce changement est déjà en moi.

Les gens sont prêts.

– Ma maladie est le signe que je suis dans l’ancien paradigme ?

Oui, change-le !

– Mais s’il n’y a plus besoin de thérapeutes, de quoi le monde a-t-il besoin ?

De Lumière.

– Oh là là ! Ça crie en moi « mais concrètement, si je ne suis plus thérapeute, je fais quoi pour vivre et manger tous les jours ? »

Que choisis-tu ? Crée un rêve et vis-le !

– Est-ce que le rêve doit-être aligné ?

C’est mieux, plus facile pour lui donner corps.

– Et là je me demande: de quoi ai-je le droit de rêver ? C’est pas gagné ! Enfin, si je peux gagner quelque chose dans cette histoire …

Qu’y a-t-il à gagner ?

– Le droit de vivre…

Tu l’as déjà, tu es vivante !

– Et donc si je suis vivante, j’ai le droit de rêver…

C’est ça la vie.

– Comment je choisi un rêve aligné ?

A quoi crois-tu ? Tes croyances créent ta réalité, donc ton alignement.

– Oui mais – accrochez-vous 😉 – parfois je crois … que je crois à certaines choses et puis il y a encore plein de blocages cachés derrière.

Cela ne veut pas dire que tu n’y crois pas.

– Oui, mais ça montre que je ne suis pas alignée. Dans ce cas, vaut-il mieux changer de rêve ou chercher à s’aligner… pour plus d’efficacité ?

Que crois-tu qui fonctionnera le mieux et le plus efficacement ?

– Une croyance en somme ! Est-ce qu’il faut un rêve unique ou peut-on choisir un rêve intermédiaire au cas où ?

Cela voudrait dire que tu n’y crois pas…

– D’accord, je me suis re-posé la question: donc est-ce qu’il ne vaut pas mieux changer de rêve…Mais je pourrais aussi traiter mes croyances limitantes, là encore c’est un choix.

–  Oui.

– Merci de ton amour dans ce oui !

Avec plaisir !

– Donc là le travail c’est : quelles sont mes croyances limitantes qui empêchent la réalisation de ce rêve ?

D’abord, précise ton rêve.

– D’accord, mais je veux qu’il soit clair que si j’ai une compréhension différente de ce rêve au fur et à mesure du travail, je veux pouvoir ajuster ce rêve .

Tout est possible.L’ajustement est la réalité de la vie.

– Est-ce qu’on peut mener plusieurs rêves de front ?

Une énergie à la fois, c’est possible si tu sectorises.

– Qu’est-ce qui détermine qu’on choisit un rêve plutôt qu’un autre?

C’est l’étape d’après. Travaille plutôt à préciser pourquoi ce rêve… »

Là j’ai commencé à travailler sur mon rêve de Prince Charmant ;-). Et d’autres rêves sont apparus ! Le processus est toujours le même et c’est passionnant ! Je vous en parle bientôt ! Le plus important, dans un premier temps, c’est d’imaginer ce rêve avec le plus de précision possible. Dans vos émotions, vos ressentis, vos envies, comme si ce rêve était déjà réalisé. Faites cela comme un jeu, moi c’est mon étape préférée, j’adore rêver !

Et que la Lumière nous accompagne pas à pas !