Ce matin je me sens fatiguée, et j’ai mal. J’ai une maladie chronique et je suis en période de crise. Il y a certains jours où je me laisse rattraper par la souffrance. Après une réflexion la veille sur le fait qu’il me restait encore une longue période à vivre -j’ai 44 ans- j’ai senti une réticence en moi, et même une grande tristesse en pensant que cette maladie allait peut-être s’aggraver. Ce n’est pas ce que je souhaitais pour ma vie ! J’en suis là quand je décide de me poser et de demander un message pour vous. La vie continue ! Et finalement, ce message s’est transformé en dialogue autour de ma souffrance. Je vous le transmets car ces réflexions peuvent vous aider si un jour il vous arrive de souffrir.

« Bonjour mon enfant ! Nous t’accueillons dans la lumière, nous le Collectif de l’Amour. Viens nous rejoindre à chaque fois que tu en ressens le besoin, à chaque fois que tu te sens en difficulté. Il te suffit de demander et nous t’ouvrons la Porte Infinie de l’espoir pour ton cœur et ton corps. Oui, tu souffres dans ton corps, mais nous allons t’apprendre comment transcender cette souffrance et la remettre à sa juste place. Elle n’est qu’une infime partie de toi, si petite face à ton immensité qu’elle n’a pas de raison de t’atteindre autant. Souris en la regardant. 

— Je pleure, je n’y arrive pas !

Tu pleures parce que  tu as peur de souffrir plus. Mais que te dit-elle cette douleur ?

–Je suis fatiguée.

Nous sommes le collectif de l’Amour. Ce message est pour une, il est pour tous.

Qu’est-ce qui t’empêche de te reposer? tu t’obstines à porter des émotions qui ne t’appartiennent pas. Retour à l’envoyeur comme tu dis, en douceur et avec amour, nous y veillerons. Regarde ta vie. Regarde toute la chance que tu as, tu l’as toujours dit. Ne peux-tu imaginer que cette maladie soit une chance ?

— Ça me pose question.

Que veux-tu le plus au monde ?

–là, tout de suite, guérir…

Et quelle énergie donnes-tu à ta guérison ?

— Je n’ai plus beaucoup d’énergie là…

Si tu lui donnais juste ton sourire ? Connais-tu le pouvoir du sourire? Il fait descendre la Lumière dans la matière. Tu sais donner un sourire aux autres dans leurs difficultés, pourquoi cette fois ne te donnerais-tu pas ce sourire ? Ne le mérites-tu pas ?

— Si, bien sûr, mais là il me semble bien loin de mon état intérieur !

Parce que tu restes dans la superficie de ton être. Plonge en toi, plonge ton esprit dans ton cœur. 

–Un sourire d’abord timide apparaît sur mes lèvres, puis plus grand. J’entends un rassurant »Je suis là ».

Sens-tu le pouvoir de ce sourire qui te connecte à l’amour ? N’oublie pas de te connecter à ton cœur. Tout simplement. L’avenir sera ce qu’il sera. Que vas-tu faire de ton instant présent ?

— J’ai voulu accueillir l’émotion.

C’est un choix. Tu peux aussi choisir de te connecter à ton cœur pour laisser l’émotion de dissoudre dans l’Amour. Cette force merveilleuse que tu as est sacrée. Et surtout elle est toujours là. A chaque instant tu peux t’y connecter. Au centre de ton être. Aide-toi en t’aimant au présent. Dans tes forces et dans tes faiblesses. Mais à qui choisis-tu de donner ton attention aujourd’hui ? Pense à choisir, et à ne pas te laisser porter par les événements. Choisis ta vie et d’où tu la regardes. Cette maladie t’empêchera-t-elle de vivre et de profiter comme tu le désires de chaque instant? Quel est ton choix ?

— Je choisis de créer ma vie, même si je me rends compte que je doute.

Le doute éclaire la route d’un regard nouveau. De quoi doutes-tu ?

–Que je vais réussir à créer la vie que je souhaite. Une partie de moi pense encore qu’elle ne le mérite pas !

Qui est-elle ?

— La petite fille qui a honte de s’autoriser des plaisirs interdits.

Tout ce que la petite fille a choisi de faire est juste. Elle expérimente la vie. Il n’y a pas de bien ou de mal, il n’y a que des expériences. Replace-toi dans ton cœur, car lui ne juge pas. 

— Mon cœur me renvoie la joie d’expérimenter sans être touchée par le regard que l’on porte sur moi. Honte de faire ou de ne pas faire. Suis-je libre ?

Dans ton cœur, tu l’es. Là est ta place. Expérimente pour choisir ce que tu veux vivre, en conscience. Sinon c’est encore la vie qui décidera pour toi. As-tu encore honte ?

— J’ai le droit d’expérimenter pour choisir ma vie, c’est ce qui me vient. Je voudrais expérimenter la légèreté !

Ton choix te portera. Chaque fois que tu doutes, demande-toi qui doute et pourquoi. En te plaçant dans ton cœur. 

Nous sommes le collectif de l’Amour. Ce message est pour une, il est pour tous. Nous ouvrirons la Porte à quiconque en fera la demande. Avec Amour, nous vous saluons. »

Cette petite fille est une partie de moi qui aime se faire plaisir de toutes sortes de façons, même en s’écoutant, et qui pourtant a honte de le faire… Je traîne cette mauvaise habitude d’avoir honte depuis longtemps et je me rends compte à quel point elle me bloque dans ma vie. Maintenant j’apprend à l’aimer et à la rassurer, en la regardant avec les yeux du cœur et en me réjouissant de chacune des expérience qu’elle m’a donné à vivre.

Gardez ce message dans un coin de mémoire, pour vous rappeler de vous placer dans votre cœur chaque fois que vous êtes confronté à la souffrance ou au doute. Le cœur ne juge pas, et il aime infiniment ! oui même le nôtre …

Et que la Lumière nous accompagne pas à pas !