Il y a quelques temps déjà, je vous ai parlé de la musicothérapie et de la façon dont je l’utilisais maintenant. Si vous avez loupé cet article, vous pouvez le retrouver ici ! Je vous laissais entendre que j’avais découvert par la suite un autre moyen de soigner avec les sons. C’est ce que j’ai appris pendant mon année d’étude à l’Académie TAMA-DO.

Fabien Maman, qui a créé cette école, était musicien. Il était déjà sensible dans sa pratique à l’influence de la musique sur l’atmosphère dans la salle. Un jour, lors d’une de ses tournées, il a reçu une séance d’acupuncture. Il a eu alors comme un déclic ! il a eu l’impression que ce gars avec ses aiguilles jouait de la harpe sur des cordes invisibles de son corps. De retour en France, il se décide à apprendre l’acupuncture, puis dans sa pratique, décide d’agir sur les points avec des diapasons. Après des années d’expérience et de découverte de toutes les facettes de cette thérapie, il s’est ouvert à d’autres traditions, d’autres modes de thérapie, jusqu’à créer une méthode de soin entièrement basée sur l’utilisation des sons, des couleurs et de l’énergie du mouvement.

C’est avec le maître japonais Sensei Nakazono, grand maître d’aïkido, qu’il apprend l’aïkido, mais aussi l’acupuncture et l’antique science des sons purs, le Kototama. En japonais, Kototama signifie « vibration du Verbe, de l’énergie du Verbe ». Pour reprendre les termes de Fabien Maman, « le Verbe est l’action vibratoire, l’âme de la matière, la vibration qui l’anime. Il s’agit d’appréhender l’Univers par la Vibration Sonore. »

Je ne vais pas vous faire toute la démonstration de ce qu’est le Kototama ici, ce serait trop long et ne vous servirait que peu. Par contre je vais vous raconter l’histoire de la manifestation du son selon le Kototama :

A l’origine était le U (prononcer OU). C’est la potentialité de l’énergie Physique, la matière animée manifestée par le U. C’est l’énergie avant le Big Bang. Dans l’univers créé, U sera associé aux organes des sens. Puis, comme expliqué dans le Tao Te King : « UN a créé DEUX, DEUX a créé TROIS, TROIS a créé le TOUT » Apparaissent alors le vide et la matière, le A et le WA (prononcer OUA). Ici,

  • A signifie ouverture du sacré, Lumière.
  • WA renvoie à la manifestation spirituelle à travers l’imagination, l’intuition, l’émotion, etc.

Puis dans ce désir de toujours plus se connaître, le A s’est scindé en deux autres voyelles :

  • é, les yeux de l’univers, le discernement et le choix
  • ô, la mémoire cosmique et la faculté mentale

é et ô ont révélé Wé et Wô, soit le jugement élémentaire et le mental rationnel. C’est à ce moment-là que sont créés les consonnes qui apportent le temps et le rythme :

  • N amène la volonté de finir,
  • Y la continuité d’une action physique,
  • L ou R, le choix d’une action
  • M la continuité d’une énergie spirituelle
  • K, G et B est la première apparition de l’énergie
  • S, CH, V, F, J et Z rassemble les énergies de l’espace
  • T, P et D fait exploser l’énergie
  • H crée l’ouverture totale de l’espace *

Avec l’apparition des consonnes nait le langage et la boucle se termine avec le I et le WI, respectivement la concentration de toute énergie et l’intégration physique. L’Univers est manifesté et peut se découvrir.

C’est très beau tout ça, mais on en fait quoi Céline de cette théorie ?

Votre prénom

Et bien d’abord, amusez-vous avec votre prénom : quelle est l’énergie de votre prénom selon le Kototama ? je vous donne un exemple : le C dans mon prénom est associé au S phonétiquement. Rassemblement des énergies. Puis ces énergies rassemblées, vient un travail de discernement : on les observe et les analyse. Alors L. aide à choisir sa voie et I à se concentrer dessus. Puis grâce à N, on va au bout de ce chemin. Céline, mon chemin de vie. Si vous avez des « an » ou des « in » dans vos prénoms, les énergies sont atténuées. Par exemple, pour Benjamin, vous exprimez les énergies atténuées de Benyamin(e).

Les grandes ères de l’humanité

Ensuite, le Kototama propose une vision de l’évolution de l’humanité en 3 grandes étapes :

SUGASO, l’ordre de la Lune, de -4000 à -1000. C’est la création des grandes traditions dans tous les coins de la Terre. L’ordre des sons associés sont A, ô, U, é, et dans une moindre mesure I. Nous étions au paradis, mais nous l’ignorions.

KANAGI, l’ordre des étoiles de -1000 à 2011 environ. Elle voit le déclin des traditions et l’émergence de la science expérimentale. On teste dans la matière et on analyse avec le mental. L’ordre des sons associés sont A et I mais très faibles, puis U, é et enfin ô.

FUTONOLITO, l’ordre du soleil, depuis 2011, marque le retour des traditions avec une approche d’analyse et de discernement qui s’effectue avant la manifestation. Le 21ème siècle sera spirituel ou ne sera pas ! l’ordre des sons du Kototama sont alors A, I, é, ô, puis U.

Un peu de pratique !

C’est là que ça devient intéressant. Je vous propose un exercice qui même s’il semble fastidieux au départ, vous sera très bénéfique. Les phases des cycles solaires et lunaires sont symbolisées par des combinaisons de sons.

En répétant ces enchaînements de syllabes, vous activez autour de vous et en vous un espace électromagnétique et des impulsions neuronales variées selon l’ordre des sons prononcés. Enchaînez au minimum 3 fois la série lunaire, puis 3 fois la série solaire. Observez après chaque série comment vous vous sentez, et comment vous ressentez l’air autour de vous. Commencez lentement, pour bien vous imprégner des syllabes et pour les prononcer de manière fluide. Vous pourrez accélérer au fur et à mesure de votre pratique. Notez là encore les différences entre une récitation rapide et une récitation lente.

Commencez par les syllabes en A : tayakamasalahanatoyolomosolohonotsuyukumusuluhunu, etc…

** pour télécharger les tableaux, voir en fin de page.

Ceci est un résumé très léger de l’art du Kototama. Si le sujet vous intéresse, je vous conseille de visiter le site d’Isabelle Padovani Onsei Do, la voie du son. Elle est l’une des dépositaires de cet art et de ses infinies possibilités. Elle propose d’ailleurs un stage d’initiation en avril à Paris. Je précise que je n’ai aucun intérêt financier à vous en parler, Isabelle ne sait même pas que j’écris cet article 😉 Mais je vous encourage vivement, dans un premier temps, à expérimenter l’utilisation de ces sons, à vous imprégner de leur force, vous en tirerez déjà de grands bénéfices.
Le Kototama se pratique plutôt en groupe, mais déjà si vous vous entraînez seul, vous pourrez en ressentir les effets bénéfiques. En répétant les syllabes associées à FUTONOLITO, vous vous alignerez avec les énergies de l’ère du verseau. Vous détecterez et comprendrez les énergies arrivant vers vous avant qu’elles ne vous touchent physiquement. Vous affûterez votre esprit.

Et que la Lumière nous accompagne pas à pas !

 

*Les lettres en couleurs correspondent à l’énergie majoritaire. Pour les lettres en noir, l’énergie est atténuée.

** Ici, un lien pour le tableau SUGASU et Là le lien pour le tableau FUTONOLITO . En faisant un clic droit sur les tableaux, vous pourrez les enregistrer.

Rejoignez moi sur ma page facebook par ici

Découvrez ma pratique de thérapie énergétique sur sondevie.com