Info-Breizh, projet de statue de Sainte Anne

Avez-vous déjà eu la curiosité de regarder au mot Service dans le dictionnaire ? La liste des définitions est longue ! Trop longue pour que je vous la copie ici. Cependant, que ce soit lié à la divinité, à l’Etat, à une personne ou à une société, cela regroupe bien les obligations et devoirs que l’on a envers quelqu’un ou quelque chose. Finalement, même le service en porcelaine a ses obligations !

Dans le message qu’elle m’a transmis aujourd’hui, Anne, Sainte Anne, me propose une compréhension plus personnelle de cet acte. Parce que tout commence là, au centre de nous-même.

« Bonjour mon enfant. Tu ne me connais pas encore en cette vie, je suis Anne, Sainte Anne disent certains. La mère du peuple, La mère du monde. Je suis à la Création ce qu’elle a de plus noble. Je veux vous apprendre aujourd’hui ce qu’est la notion de Service. Il ne s’agit pas de suivre aveuglément des consignes et s’oublier au profit des autres. Si ce travail a été nécessaire un temps, ce n’est pas la véritable signification du Service. Je vous invite à entrer au service de vous-même. De choisir en chaque occasion ce qui vous rendra heureux, ce qui vous satisfera, comme vous le feriez pour une personne que vous admirez et à qui vous voulez plaire à tout prix. Vous. Faîtes le choix de vous honorer, de vous chérir, de voir le meilleur en vous. C’est ainsi que vous prendrez conscience de votre divinité. Cela ne veut pas dire que vous devez ignorer vos parts d’ombre, cela signifie juste que votre regard sur vous doit pour une fois s’arrêter sur le beau. Vous méritez de vous porter attention avec douceur et délicatesse. 

— Peux-tu nous montrer à chacun s’il te plaît, comment porter ce regard sur nous-même? Peux-tu nous le faire ressentir ?

–L’Amour que j’ai pour vous est la lumière qui vous guidera. Le Service n’est valable que dans l’Amour. S’honorer soi-même ne signifie pas que vous allez ignorer les autres. N’oubliez pas que vous êtes tous unis. La grandeur de l’Amour que vous vous porterez rejaillira sur votre entourage. Le plaisir que vous avez à vous servir vous donnera envie de servir les autres. Mais être au service de vous-même est votre base, vos racines, ce qui vous donne la force d’Aimer. Comblez vos besoins, mes petits anges, choisissez-vous en tout temps. C’est le plus beau service que vous puissiez accomplir pour la divinité en vous. Faites ce sacrifice pour vous-même — dans le sens de rendre sacré. La Sacré et le Service sont liés. 

L’Amour que j’ai pour vous est la lumière qui vous guidera

Nous les Créateurs ne pouvons créer qu’à partir du moment où nous alignons notre volonté sur le Service. Nous honorons à chaque instant la Lumière que nous sommes et œuvrons pour nous voir grandir en Amour. Notre plus beau service est la contribution à ce Monde qui est Nous. Votre plus beau service est d’honorer ce Monde qui est Vous.

–C’est un peu hermétique tout de même là…

Ouvre ton cœur à la limite et tu verras qu’elle disparaît. 

–Je sens ce message très important et en même temps j’ai l’impression de ne faire que le survoler. Comme si je ne l’intégrais pas complètement.

Peux-tu croire que tu mérites de t’honorer telle une divinité ?

–Je sens dans mon cœur ce que cela veut dire. Mais… J’ai l’impression que cela changerait toute ma vie ! [aurais-je peur d’un coup ?] Comment garder cette intention une fois que j’ai fini d’écrire ce message? J’ai dans l’idée que je vais retourner à mon « train-train » quotidien et oublier cela.

Commence par faire une fois par jour. Ce serait déjà un grand pas ! C’est dans ton cœur que cela se passe. Le Service est là. Pour toi, parce qu’il est temps que tu regardes cette grandeur en toi, que tu l’aimes et que tu l’honores. Cela te permettra de la voir en chacun. Garde ta foi dans ton cœur, elle t’ouvre le chemin du service. 

–Foi en moi ?

Foi en tout ce qui est. C’est le chemin. 

–La dévotion, c’est le mot que je cherche depuis tout à l’heure pour exprimer ce que je ressens. La sensation dans mon cœur pour m’honorer comme une divinité. Le service passe-t-il par la dévotion ?

Si elle est profonde, oui. 

–Merci pour ce beau message. »

 

Il y a une chose que j’ai apprise de mon parcours dans la chrétienté, c’est la dévotion. Et j’en ai gardé quelques habitudes, notamment celle de me prosterner devant les autels. C’est un moment très particulier, où le cœur s’ouvre. C’est exactement ce que je ressentais pendant que Anne me parlait de nous servir et de nous honorer. Comme cet acte de dévotion. Je ne crois pas personnellement que je mesure bien tout ce que signifie se servir, être à son service. Et encore moins s’honorer. parce que oui bien sûr, je fais des choses pour moi, je suis capable de m’offrir des moments de bien-être, même si c’est rarement. Mais que mériterait une divinité ? Avez-vous une réponse ? Je suis preneuse !

Et que la Lumière nous accompagne pas à pas !