Cette semaine, je me suis retrouvée devant une page blanche à ne plus savoir comment je m’appelais. Qu’est-ce que je pourrais bien raconter à mes amis cette fois-ci ? J’ai bien deux articles de dépannage, mais je n’avais pas envie de les poster maintenant et j’avoue que cette idée de page blanche me frustrait trop pour opter pour cette solution de facilité !

Je me suis changé les idées, et je suis revenue devant ma page blanche ! C’est à la fois comique et terrifiant ! Elle est en même temps tous les possibles …     et rien. Et j’avoue que ce rien m’habite encore l’espace d’un instant. Puis je pense à tous les possibles. Le blanc ? c’est vrai que cette « non-couleur » est à l’origine du spectre chromatique.

Avant lui il n’y a rien, sans lui il n’y a rien. Il est omnipotent, omniprésent et pourtant il n’est même pas conscient de lui-même. Puis se présente un prisme, précurseur de création et l’idée lui vient que peut-être il peut découvrir à travers cet étrange miroir ce qu’il a en lui. Il tente un œil au travers du polyèdre, puis recule. Que va-t-il découvrir ? est-ce vraiment
une bonne idée ? L’hésitation est grande devant la possibilité de voir et d’exprimer ce qu’il est. Et s’il n’était rien ? et s’il ne découvrait que son contraire le noir qui absorbe tout et le terrifie. S’il perdait son identité ? Conscience suspendue, pourra-t-il changer de réalité ou préfèrera-t-il disparaitre et se faire oublier ?

Il n’a pourtant pas d’à priori sur ce qui arrive dans le prisme. Il ne le sait pas ni ne l’imagine. Il est tout de même irrésistiblement attiré, il sent tant de choses à découvrir et à apprendre en acceptant de se transformer. Il est tenté de partir à l’aventure sur les chemins de sa propre découverte, quitter les plaines du silence et de la plénitude pour explorer des routes de sagesse multiples. Devenir pionner de sa vie et défricher tous les terrains qui se présenteront, quelle idée fantastique !

Alors il y va, il fonce dans le prisme, dans la joie d’être et de devenir autre pour mieux se connaître ! Et là c’est l’explosion ! Il écarquille tout grand ses yeux tant il est ébloui. Des couleurs, de l’énergie, de la vie, quelle découverte ! Il est né.

Le blanc est une « non-couleur » fantastique parce que c’est un précurseur. Il ne sait pas encore qui il est mais il a la volonté de le découvrir. Dans ce temps suspendu entre la plénitude de sa zone de confort et la prise de décision d’agir, il ne sait pas bien où il va, il sent la volonté poindre de changer les choses mais reste en latence avant de se lancer.

C’est la couleur du néophyte qui a tout à apprendre et qui s’émerveille du nouveau monde qu’il va bientôt découvrir, avec un regard de nouveau-né. C’est aussi la couleur de la patience qui est nécessaire au début d’un cycle, quand tout doit se mettre en place. Le blanc est maladroit, mais rempli d’une énergie nouvelle, comme la graine qui est semée et commence sa lente et longue ascension vers la lumière pour exprimer ce qu’elle est.

Se rendre compte qu’on a tout à apprendre et à découvrir donne une immense valeur à l’apprentissage, et le néophyte chérit ce qu’il apprend ! Il choisit son chemin car toute expérience est bonne à prendre pour se connaître et se découvrir. Il arrivera de toute façon au cœur des choses, l’esprit est ainsi fait !

Cependant, le blanc peut décider de rester dans sa plénitude, sa zone de confort, il s’endort et s’égare sans bouger, bloqué par la peur de se découvrir. Il oublie ce qu’on lui dit et n’est pas présent à la vie, il évite ainsi les choix et recommence inconsciemment la même histoire encore et encore. Il reste suspendu dans l’espoir de se faire oublier, de s’oublier. Sa vie lui file entre les doigts, sans consistance.

Alors que faut-il retenir du blanc ? C’est une étape, un passage ou un temps de repos que ce soit au début du chemin ou à un carrefour. Le temps qui est nécessaire pour prendre conscience de sa situation et choisir le chemin suivant. Ne vous y perdez pas, le blanc est trompeur tellement on se sent satisfait avec lui. Continuez d’avancer…

Alors quelle route allez-vous choisir ?

Et que la Lumière nous accompagne pas à pas.

Découvrez ma pratique de thérapie énergétique sur sondevie.com

Retrouvez moi sur ma page Facebook ici