Bonjour joyeux amis ! Je vous salue aujourd’hui dans la splendeur de mon monde reptilien. Je suis un dragon, jeune pour les miens et pourtant âgé de plusieurs millénaires selon vos décomptes. La joie est mon guide et je voudrais vous accompagner cette semaine à en découvrir mille facettes.

Pour ça c’est très simple, je vous invite à vous inventer votre chanson de la joie, votre danse de la joie ou votre poème de la joie. Choisissez, inventez, il n’y a pas de limite ! L’idée, c’est de l’associer à tous vos moments de joie et de la ressortir dans vos moments de peine, en lui demandant de vous montrer la joie dans la peine. Vous savez, le yin et le yang, le point blanc du côté noir et le point noir du côté blanc. La joie est partout, même là où elle semble absente !

Ouvrez vos cœurs les amis. Ouvrez-vous à la joie dans la douceur, dans le rire, dans l’amour, mais aussi dans la difficulté, dans l’effort, dans la souffrance et dans la maladie. Je vais vous aider toute cette semaine, mais commencez tout de suite, créez votre chanson sur un air connu avec vos paroles. On se moque des rimes, choisissez des mots qui vous parlent, des mots puissants pour vous, qui vous feront sortir de vos marasmes et de vos doutes. Choisissez votre danse en quelques pas joyeux et festifs, simples et puissants, qui utilisent toutes les parties de votre corps [j’avais écrit cœur !!!] Ecrivez ce poème de la joie qui fera votre fierté. Un Haïku ? Quelques mots pour un puissant effet… Laissez-vous éclater de joie en des milliers d’étincelles !

Je vous aime !

Et que la Lumière nous accompagne pas à pas !