Il y a quelques temps, une nuit, on m’a proposé de stopper la roue du temps

 

Wouah !

Qu’est-ce que cela veut dire ?

Dans le dernier message, les Guides nous proposaient de voir au-delà du temps pour entrer dans le monde créateur. Et maintenant, ils proposent carrément d’arrêter la roue du temps. Vous savez, cet enchaînement sans fin d’heures, minutes secondes, d’années, de vies… Est-(ce seulement possible lorsque l’on est incarné ? D’ailleurs, sort-on vraiment de cette roue quand on meurt, puisqu’on revient – ou si on revient ?

J’ai l’image des hommes sur cette roue, certains à la périphérie, qui s’écrasent à chaque fois que leur partie de roue touche terre, ou qui courent pour éviter d’être écrasés. D’autres, plus prudents se tiennent sur les rayons. Ça glisse un peu, ça secoue, mais ils s’en sortent. Les bouddhistes éclairés eux, se tiennent au centre de la roue. Ils ne sont pas atteints par son mouvement perpétuel. Mais ils n’empêchent pas la roue de tourner.

Je vois encore qu’on peut être à la périphérie de la roue pour certains domaines de notre vie et au centre pour d’autres. Avoir par exemple une vie professionnelle équilibrée, juste, en accord total avec tout notre être et une vie amoureuse déplorable, nous prenant déconvenues sur déconvenues… écrasés à chaque tour de roue.

Voilà mon image de la roue du temps. J’ai la croyance qu’elle fait la vie sur Terre, l’expérimentation. Me serais-je trompée ? Autre chose est-il possible ? Cette nuit-là, on m’a parlé de nouveau paradigme et on m’a demandé si j’acceptais de stopper la roue du temps. Si je l’accepte pour moi, cela n’affectera pas mes proches… enfin je suppose que cela pourrait quand même, comme une lanterne qui éclairerait un autre chemin possible. Si j’accepte, la roue s’arrête, c’est tout. Rapidement ou non, je peux choisir, mais pas faire durer l’arrêt. Quel intérêt ? Mais que se passera-t-il après ? Comment imaginer dans mon esprit conditionné ne plus dépendre du temps ? C’est encore un saut quantique à faire semble-t-il !

La première idée qui me vient est que la matière serait plus malléable, beaucoup moins figée – voire pas figée du tout – peut-être évoluant au gré de nos envies ou de nos besoins. Du coup l’acte de créer serait instantané sur une intention pure de départ. Chouette, je commencerais pas retrouver mon corps de jeune femme !!!

La deuxième idée touche à l’éternité. Mais non, l’éternité est encore une variable temporelle. Ce serait plutôt la Présence. Sans le temps, quid des souvenirs des expériences, des sentiments ? Disparaissent-ils ? Où reprendront-ils leur juste place de vibration et rien d’autre ?

Je sens que je suis limitée dans ma réflexion. Arrêter la roue du temps. Mais je sais qu’on ne va pas me donner cela tout cuit. Les guides me demandent de réfléchir encore, d’où ce message…A-t-on encore besoin de réfléchir une fois la roue du temps stoppée ? J’accepte tout de suite !

Serait-ce la fin du karma si la roue du temps était stoppée ? Entrerions-nous dans l’Amour instantanément ? Fini le jugement, fini la douleur, fini la joie excessive, bonjour l’équanimité. Là encore je me pose la question: est-ce possible ?

La roue du temps stoppée, j’imagine la vie se percevoir en terme de vibration uniquement, l’expression de la Lumière – étant entendu que la matière est de la Lumière plus dense. En fait je constate que globalement, je peux imaginer ce que cela déclencherait dans mon corps, mes émotions, mes pensées aussi sûrement, mais quel impact cela aurait-il sur mon Etre ?

  • Tu ne comprends pas. C’est juste un choix à faire. Sortir du cycle.
  • J’ai cru que je n’aurais jamais de réponse !
  • Es-tu prête pour ce voyage hors du temps ?
  • Je le suis.
  • Acceptes-tu la remise en cause de ton paradigme actuel ? Attention, cela va secouer.
  • Ah ! parce que ça ne secoue pas là ? Oui, j’accepte cette remise en cause.
  • Alors tiens-toi prête. Le temps est venu pour toi de passer à autre chose. Un autre monde. Nous t’accompagnons, toi et tous ceux qui sont prêts dans leur cœur à passer ce cap.
  • Comment cela va-t-il se passer ?
  • Nous allons te guider. Ta question appartient déjà au temps passé. Sois CONFIANCE. Sois autre chose que ce que tu crois être. Tu es cela aussi. Le temps change les possibilités. L’absence de temps ouvre les possibles.

 

Vous remarquerez que les réponses des Guides sont toujours aussi claires ! autre chose que ce que je crois être… comment dire 🙂

Ce qu’il se passe maintenant: je ne sais pas si quelque chose à changé mais ma vie est en train de changer. Mes choix de chaque instant sont différents. Cela a-t-il un lien ou est-ce la simple continuité du travail que j’avais déjà entamé, pour le moment je ne sais pas. Je pars à l’aventure, j’essaie de ne pas trop réfléchir, juste d’observer et laisser mon Etre jaillir.

Et vous, avez-vous envie de tenter l’aventure ?

 

Et que la Lumière nous accompagne pas à pas !