Ce soir j’ai eu une demande de mon fils aîné : qu’est-ce qu’on peut faire quand on se sent vide, qu’on n’a pas le moral ? Et comment je pourrais aider un ami qui est dans cet état, triste et dépressif ? Défis du jour… il m’a promis de lire mon article, alors je vais m’appliquer 😉

D’abord, il faut bien s’entendre sur ce dont on va parler. Il y a bien des étapes dans la dépression, du simple coup de blues, à la vraie « mélancolie pathologique », ou dépression profonde. Déprimer signifie abaisser. Cela s’exprime par de la morosité, de la langueur, de la nostalgie, du découragement, jusqu’à un état de tristesse profonde et de douleur morale. Et surtout, cet état de mal-être s’accompagne d’un sentiment de dévalorisation de soi-même, de pessimisme et d’inhibition.

LA MELANCOLIE OU DEPRESSION PROFONDE

Lorsque vous vous retrouvez face à une personne qui a une forte tendance à se dévaloriser, dont la douleur morale est palpable, que rien ne peut faire bouger, ou même sourire, dites-vous bien que vous êtes face à un cas grave qui nécessite l’intervention de professionnels. Il y a malheureusement là un risque de suicide à ne pas négliger. N’essayez pas de lui dire « allez bouge-toi, c’est rien ça va passer », elle ne peut pas l’entendre ni même le faire et vous ne ferez que renforcer sa dévalorisation d’elle-même et donc sa douleur. Pour vous, accompagnant, l’attitude juste à avoir est la patience, la présence et beaucoup d’amour. Et n’hésitez pas à vous faire aider, à trouver vous aussi du soutien pour ne pas vous épuiser. Pour ce qui est du soin, passez la main à un professionnel.

Voilà j’ai bien plombé l’ambiance, mais ça, c’est dit, passons maintenant aux cas moins graves où nous pouvons agir pour nous-même ou pour les autres ! Dans l’état naturel de santé, l’être humain est joyeux et serein. Mais la vie nous confronte parfois à des situations qui déstabilisent cette sérénité et nous nous laissons embarquer dans une spirale défaitiste.

MOTIVATION

Je ne vais pas vous inviter ici à aller rechercher la cause profonde de votre mal-être, ni vous parler des blessures fondamentales de l’être ; si ce thème vous intéresse, lisez le livre de Lise Bourbeau « les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même », elle explique très bien les choses et vous trouverez certainement des éléments de réponse. Ce que je souhaite faire ici, c’est vous donner des pistes pour trouver les forces en vous de dépasser ce moment si difficile et pénible. Par contre si vous rencontrez quelqu’un dans cet état, vous pouvez l’aider en étant à l’écoute, en lui rappelant de se focaliser sur le présent, et en lui donnant les pistes que je vous propose ici. Si son état vous semble plus grave, envoyez le consulter un professionnel !

LE MILLEPERTUIS

Une des premières choses que je conseillerais, et que j’ai appliqué pour moi-même, c’est de prendre du Millepertuis. C’est une plante très efficace dans l’état de dépression passagère, et qui a le mérite de ne pas avoir d’effet secondaire indésirable. Vous en trouverez en magasin Bio sous forme de gélules ou d’ampoules. Ce que j’ai aimé avec cette plante, c’est que si le matin est difficile, avec la prise de millepertuis, la journée s’allège et le cœur redeviendrai presque serein. Une vraie bouffée d’oxygène quand on a du mal à imaginer se sortir d’un état de tristesse, un soutien indéniable.

LES FLEURS DE BACH

Le Docteur Bach était un médecin qui a eu une idée de génie. Il était persuadé que la nature nous offrait ce dont nous avions besoin pour nous soigner. Il a mis au point une thérapie à partir d’essence de fleurs et de plantes diverses pour soigner nos émotions. Il a défini 7 grandes familles d’émotions pour lesquelles il propose de l’aide grâce aux fleurs :

  1. Les peurs,
  2. Les doutes,
  3. Le manque d’intérêt pour le présent,
  4. La solitude,
  5. L’hypersensibilité,
  6. Le désespoir
  7. Et la préoccupation excessive pour autrui.

Cette thérapie est très efficace et est une aide précieuse quand justement ces émotions sont devenues trop compliquées à gérer et nous encombrent. Je vous propose sur ce lien le nom de deux thérapeutes qui sont conseillères en fleurs de Bach et qui pourront vous conseiller utilement.

LA CHROMOTHERAPIE

L’utilisation des lumières colorées peut aussi vous aider à passer ce stade difficile. Pour cela vous avez besoin d’une lampe torche style Maglight avec des filtres de couleurs que vous pouvez découper dans des intercalaires en plastiques transparents ou même éventuellement de l’application « lampe » de votre smartphone qui propose certes une fonction torche, mais aussi de transformer votre écran en panneau lumineux coloré que vous pourrez utiliser pour vous soigner. Quelle couleur choisir ? tout dépend :

  • Du rouge : si vous avez du mal à vous ancrer, vous avez tendance à procrastiner, vous manquez d’énergie et ce après un choc psychologique, survenu brutalement, mais sans pulsion suicidaire. Il s’agit de sortir d’un état de prostration soudain et handicapant.
  • Du orange : Si vous êtes anxieux de ce qui va se produire, vous dormez mal la nuit et allez faire votre ménage, repassage ou surfer en continu sur internet au lieu de dormir, vous êtes agité en permanence et votre angoisse vous épuise et vous use. Vous êtes sujet aux cauchemars. La peur du futur vous handicape au présent et vous rend hyperactif.
  • Du vert : si vous avez tendance à vous isoler, vous avez des excès de tristesse inexpliqués, vous ruminez sur votre passé proche ou lointain de manière continue et incontrôlable, n’avez envie de rien, pouvez perdre l’appétit ou devenir boulimique sur une période donnée. Vous ne ressentez plus le plaisir et avez une faible estime de vous.
  • Du blanc : la lumière blanche est la couleur phare pour la dépression. L’idéal est d’aller d’exposer à la lumière du soleil, au minimum 30 minutes par jour. Maintenant, vous pouvez aussi utiliser la Lumière blanche pour vous soutenir en cas de déprime passagère dès les premiers symptômes, crise de larmes ou tristesse.

Le protocole est le suivant : vous allez projeter la couleur dont vous avez besoin à la racine de votre nez, yeux fermés, pendant 3 minutes, puis vous projetterez sa couleur complémentaire pendant 10 secondes (rouge puis vert, orange puis bleu, vert puis rouge, pour le blanc, pas de couleur complémentaire évidemment, restez bien dans le noir ensuite). Restez ensuite dans le noir pendant 20 minutes. Vous pouvez faire ce traitement une fois par semaine.

RETROUVER LE PLAISIR

S’il est une chose commune aux personnes qui dépriment, c’est qu’ils n’ont plus accès au plaisir. Une solution pour se reconnecter avec cette sensation est de réfléchir à ce qu’on aimait avant d’être dans cet état. Vous aimiez vous promener dans la nature ? Commencez par prendre l’air sur votre balcon ou votre terrasse, dans votre jardin. Redécouvrez la sensation agréable de l’air sur votre visage, puis sortez 5 minutes, 10 minutes, demandez à un ami de vous accompagner pour rendre la chose possible. Vous aimiez jouer de la musique, alors jouez, 5 minutes une fois ! puis encore 5 minutes une deuxième fois. Par petites touches renouez avec la sensation plaisante. Vous avez peur que cela provoque des émotions trop violentes ? mais en réalité ce ne sera que du soulagement car tout votre être attend de ne plus avoir mal. Je vous dis ça en connaissance de cause.

L’ATTITUDE INTERIEURE

Prenez le temps de respirer profondément chaque fois que vous sentez la tristesse ou le mal-être vous envahir, ralentissez vos pensées, si vous avez du mal, dites-les au ralenti. Cela vous aidera à prendre de la distance par rapport à ce qu’elles évoquent en vous, à les rendre moins fortes car c’est alors vous qui en contrôlez le flux. C’est la première étape pour reprendre le contrôle de votre vie. Et enchaînez en vous concentrant sur les sensations de votre corps, le tissu de vos vêtements contre votre peau, vos pieds sur le sol la sensation au bout de vos mains. Faites cela pour revenir dans l’instant présent. Ensuite posez un acte positif pour vous. Même minime. Envie d’écouter une musique agréable ? regarder une vidéo ou un film qui vous inspire ? dessiner, sculpter, chanter ? prenez 5 minutes pour vous faire du bien. Parce que la chose la plus importante que vous devez comprendre, c’est que la solution est en vous. Vous êtes celui qui va vouloir sortir de cette situation et qui va agir pour y arriver. Vous êtes celui qui va trouver la force en lui de choisir une voie qui le fait sourire chaque jour. Que ce soit seul ou en vous faisant aider. Alors ralentissez, repassez au point zéro par la respiration et la sensation physique de votre corps, puis redémarrez dans une direction positive pour vous.

VISUALISATION

Pour finir je vous propose une visualisation qui pourra vous aider :

Imaginez-vous dans un magasin de plantation ou une jardinerie et choisissez un paquet de graines. Ce paquet vous attire, car c’est celui qui est bon pour vous. Son nom : « SOLUTION ». Vous rentrez chez vous confiant et vous plantez cette graine dans un pot, une jardinière ou votre jardin, selon ce qui vous parle, et vous regardez, soignez cette graine jusqu’à ce qu’en sorte une magnifique fleur. En regardant cette fleur, vous constatez à quel point elle vous fait du bien et vous soulage. Imaginez son apparence avec le plus de détails possibles et sentez que son odeur apaise votre cœur et votre esprit.

Ne vous lassez pas de faire et refaire pousser une graine de votre paquet « solution » à chaque fois que vous en ressentez le besoin. Cela vous aidera à enclencher dans votre esprit la solution qui est la meilleure pour vous.

Et, soyez-en sûr, vous êtes un être magnifique et vous méritez la joie et la sérénité !

Que la Lumière nous accompagne pas à pas !

Rejoignez moi sur ma page Facebook par ici

Découvrez ma pratique de thérapie énergétique sur sondevie.com