Le bien et le mal appartiennent au jugement.

Dans la tradition chinoise, le yin et le yang se côtoient. L’un ne va pas sans l’autre et on retrouve partout du yin dans le yang ou du yang dans le yin. Ils représentent la Vie. Leur séparation mène à la mort.

Le yin et le yang n’ont rien à voir avec le bien et le mal. Le bien et le mal nont rien à voir avec la vie.

C’est juste un jugement. La vie ne juge pas, elle équilibre.

Choisissez-vous la Vie ?

 

 

Avoir envie de connaître la suite…

Vous êtes vous déjà demandé ce qui allait se passer dans votre vie, comment tel événement allait-il arriver ou comment vous alliez vous sortir d’une situation ?

Avoir envie de connaître la suite, c’est se projeter dans le futur. Cela nous coupe de l’instant présent.Qu’est-ce que je sais ? Qu’est-ce que j’ai envie de savoir ? Peut-être n’ai-je pas envie de tout savoir.

Dans le présent, je sais, puisque je suis.

Dans le futur je ne peux pas savoir, donc je projette. Si j’accepte l’idée que je n’ai pas envie de tout savoir, que se passe-t-il ?

J’ai envie de m’aimer. Là tout de suite, juste ça. Même pas être aimée. Cela me donne le sourire.

Qu’ai-je besoin de savoir pour m’aimer ? Rien, il n’y a rien à savoir, juste à accepter ce que je suis en totalité. Pourrais-je m’accepter entièrement, telle que je suis ? Sans avoir envie de me dire que je peux parce que je suis une âme divine qui expérimente, blablabla… Juste m’aimer pour qui je suis maintenant, Céline, avec mes limites, mes joies, mes réussites et mes échecs. Moi, tout simplement ?

Ça y est, je suis repartie dans le mental avec mes justifications 😁

Je choisis de m’aimer. Point. Etre l’amour.

 

 

— Est-ce que, si je dirige l’amour vers quelqu’un, je sors de moi ?

— L’amour est. Il résonne avec l’autre. Il ne peut pas sortir de toi. Ce sont les attentes qui te font sortir de toi. Les projections de ce que tu voudrais qui soit.

— Donc si je sens mon cœur s’ouvrir quand je vois ou je pense à quelqu’un, c’est juste une histoire de résonance ?

— Il arrive aussi que des attentes se rencontrent et se correspondent. Les gens sont d’une certaine manière sur la même longueur d’onde. Quand l’amour résonne, tu es toi et tu partages cela avec l’autre, même si cela ne comble pas ses attentes. Pourquoi te sens-tu obligée de combler les attentes des autres ?

— Pour ne pas les décevoir.

— Que cherches-tu ?

— Je cherche une rencontre, oui, être sur la même longueur d’onde, Ok !

— Si tu es dans l’amour, tu appelles la résonance d’amour chez l’autre. Les longueurs d’onde n’ont alors plus d’importance. Tu ne cherches plus à combler un vide, ni le tien, ni celui de l’autre. Tu es plénitude.

— Je perçois cela, mais une partie de moi dit: « maaaiiis… » comme si ce n’était pas possible d’être l’amour et de rencontrer l’autre. C’est ridicule, je sais.

— Ne juge pas ta croyance. Elle t’a permis d’avancer jusque là. Remercie-la de tout ton cœur. Montre-lui que l’amour la fait grandir elle aussi.

— Comment la rencontre se fait-elle dans l’amour ?

— Par résonance. Au-delà du Yin et du Yang qui se comblent l’un l’autre.

— Est-ce qu’il peut y avoir les deux, « résonance et longueur d’onde » ?

— Souvent l’un l’emporte sur l’autre. Un question de choix, inconscient dans la plupart des cas. Tant que vous croyez nécessaire qu’il y ait un yin et un yang pour faire un tout. Vous êtes tellement plus que cela. La Vie est tellement plus que le juste équilibre des polarités. Même ici en 3D. Le Yin et le Yang n’est qu’un aspect du jeu de la Création.

— En fait je crois que je retombe dans le schéma des longueurs d’onde parce que je n’arrive pas à imaginer comment la résonance se manifeste dans la vie de tous les jours. Et encore moins dans le couple.

–Vous ne vous attirez plus pour combler vos manques. Tu vibres ta note particulière de l’Amour et elle entre en résonance avec la note particulière de l’autre. Cela crée un champ entre vous. Champ de rencontre et de création, dans lequel il n’y a pas d’attente, il n’y a que des possibles.

— En fait, je crois que l’idée de ne plus avoir besoin de répondre à quelque chose me fait peur. Finalement donner du sens rassure le mental. S’il n’y a plus de raison, de motivation … ?

— L’amour n’a besoin ni de justification, ni de motivation. Quelle partie de toi doute ?

— La peur et le manque.Celle qui croit avoir besoin d’être sur la même longueur d’onde que l’autre.

— Cherche ta longueur d’onde propre, celle qui n’est que toi, entièrement. Ce que tu appelles être alignée. Plus subtile qu’une simple note de musique. Là tu trouveras l’amour en toi. Dans ton cœur. Et tu pourras entrer en résonance.Ton envie de pleurer n’est pas la peur de ne pas y arriver, mais ta perception de ce que c’est, la délivrance.

— Peux-tu me mener sur le chemin de la résonance s’il te plaît ?

— Il te suffit de demander et de croire cela possible. Tout dans la vie est résonance, si tu cherches cette façon de voir la Vie, tu entreras en résonance. Regarde l’Amour partout où il se trouve et reconnais-le. Tu es déjà sur le chemin. Vous y êtes tous, mais vous croyez que vous devez encore chercher, alors que tout est là. Reconnaissez-le, c’est tout.

 

Et que la Lumière nous accompagne pas à pas !